C'est officiel, la suite de la saga Game of Thrones ne sera pas prête pour la suite de la série

La diffusion de la saison 6 de Game of Thrones débutera en avril prochain. George Martin avait bon espoir de pouvoir finir son manuscrit avant fin 2015, à temps pour une sortie en librairie avant la série. Las, The Winds of Winter n'est pas terminé et c'est un déchirement pour l'auteur.

C'est officiel, la suite de la saga Game of Thrones ne sera pas prête pour la suite de la série

S'il n'est pas rare qu'un roman fasse l'objet d'une adaptation à la télévision ou au cinéma, le cas de Game of Thrones (la saga littéraire de George R. R. Martin adapté en série télévisée par HBO) est inédit en ce sens que la trame de l'oeuvre originale est sur le point d'être dépassée par celle de l'adaptation.
On le sait, la diffusion de la saison 6 de la série reprendra aux États-Unis mi-avril prochain, mais manifestement le tome 6 de la saga, The Winds of Winter, ne sera pas prêt à temps pour être lancé en librairie avant la série. On s'en doutait depuis déjà quelques mois, George R. R. Martin le confirme aujourd'hui officiellement dans un long billet publié sur son blog. Et c'est manifestement un déchirement pour l'auteur.

The Winds of Winter n'est pas terminé.
Croyez-moi, je ne prends aucun plaisir à écrire ces mots. Vous êtes déçu, et vous n'êtes pas les seuls. Mes éditeurs sont déçus, HBO est déçu, mes agents, les éditeurs étrangers, les traducteurs sont déçus... et personne plus ne peut être plus déçu que moi. Depuis des mois maintenant, je ne voulais rien plus qu'être capable d'annoncer "J'ai terminé et livré le manuscrit de The Winds of Winter" avant le dernier jour de 2015.
Et le livre n'est pas prêt.
Il n'est pas prêt à être fini demain, ni même la semaine prochaine. Oui, beaucoup a été écrit. Des centaines de pages, des douzaines de chapitres [...]. Mais il reste aussi beaucoup à écrire. J'en ai encore pour des mois... et encore, si tout se passe bien (et parfois ça va, mais d'autres fois non). Des chapitres encore à écrire, évidemment, mais aussi d'autres à réécrire. J'ai toujours beaucoup réécrit, et parfois pas uniquement pour peaufiner le style, parfois pour des restructurations majeures. [...]

Et l'auteur entre dans le détail des coulisses de l'édition de sa saga : pour une publication fin mars prochain, avant le lancement de la saison 6 de la série en avril, le manuscrit du prochain tome de sa saga aurait initialement dû être livré à son éditeur fin octobre (au printemps dernier, George Martin s'était fixé une livraison pour Halloween, et il était alors confiant quant au délai). Las, au cours de l'été, il prend déjà conscience de l'étendue de ce qu'il reste à faire et son éditeur lui octroie deux mois supplémentaires : en bousculant un peu les plannings d'édition et d'impression, une livraison avant la fin de l'année 2015 permet encore une publication fin mars. « Mais le livre n'est pas prêt ».
George R. R. Martin ne cherche pas d'excuses et dit être le seul à blâmer. Il croyait pouvoir tenir les délais, mais son billet fait montre d'un certain découragement, d'une lassitude, voire d'un stress l'empêchant d'écrire autant qu'il le souhaiterait (au point reprendre et de reprendre encore des chapitres entiers dont il n'est pas satisfait). Et de détailler son aversion pour les délais -- l'écriture de ses livres non attendus (non annoncés) est bien plus facile.

Game of Thrones

Si les lecteurs se doutaient qu'ils devraient se montrer patients, ce retard a aussi des conséquences vis-à-vis de la série. Sans doute pour la première fois dans l'histoire, une adaptation va donc dépasser la trame narrative de l'oeuvre originale.
Et se pose alors une question : les spectateurs risquent-ils de se faire spoiler par la série ? Oui et non selon l'auteur. Certes les trames sont similaires, mais pas totalement (on connait l'effet papillon : une petite modification en amont peut avoir de grandes conséquences loin en aval, et les libertés de la série prises avec l'oeuvre originale sont nombreuses), et au-delà du récit, la narration même diffère.

Ainsi, on le sait, George Martin est prompt à faire mourir ses personnages. Certains « sont morts dans les livres, mais toujours en vie dans la série » ; d'autres, pourtant importants dans la trame, « sont à peine évoqués dans la série, mais n'apparaissent même pas à l'écran » (« vont-ils faire leur entrée à l'avenir ? Je ne dis rien » affirme l'auteur dans son billet). D'autres encore, tout aussi notables, « sont totalement inexistants dans la série et restent des personnages uniquement du livre », alors qu'ils sont parmi les narrateurs de la saga (dans le livre, le récit est toujours raconté au travers d'un personnage et les mêmes événements peuvent prendre un sens différent selon celui ou celle qui les raconte).
On le comprend entre les lignes : pour George R. R. Martin, sa saga et la série deviennent résolument deux oeuvres distinctes, qui peuvent être appréciées distinctement l'une de l'autre. Aux lecteurs et/ou spectateurs, ensuite, de faire leur choix -- attendre la sortie du livre avant de voir la série ou considérer la série comme une mise en bouche du livre... De son côté, George Martin « continue à écrire, un chapitre à la fois, une page à la fois, un mot à la fois, c'est la seule façon de faire [qu'il] connaisse ». On connait la formule : When it's done, donc.

Merci à Moquette pour avoir partagé cette info sur nos forums.

Réactions (1353)


Que pensez-vous de A Game of Thrones ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen