Sigourney Weaver promet un prochain Alien « novateur »

Neill Blomkamp doit réaliser le prochain Alien et si l'on en croit Sigourney Weaver, ce cinquième opus devrait « respecter l'héritage » de la licence mais aussi la conduire sur des « voies inattendues et innover notablement ».

Sigourney Weaver promet un prochain Alien « novateur »

Il y a quelques semaine, la 20th Century Fox confirmait la mise en chantier d'un cinquième opus cinématographique d'Alien, confié au jeune réalisateur Neill Blomkamp (à qui l'on doit déjà plusieurs films marquants -- District 9, Elysium ou plus récemment Chappie).
Fan inconditionnel de la licence (il travaillait déjà sur ce projet de film depuis des années, avant même d'en avoir officiellement les droits), Neill Blomkamp précisait dans la foulée que ce cinquième opus devait prendre la suite des deux premiers films de la série (ceux de Ridley Scott et James Cameron), et donc ignorer les deux suivants, de David Fincher et Jean-Pierre Jeunet. Un choix scénaristique qui partage les cinéphiles, mais qui séduit manifestement Sigourney Weaver qui pourrait y reprendre le rôle principal d'Ellen Ripley.

À l'occasion de la première de Chappie, hier à New York -- réalisé donc par Neill Blomkamp et qui met en scène Sigourney Weaver --, la comédienne confie à Variety qu'il ne pouvait « y avoir de meilleur choix de réalisateur » pour le prochain Alien. D'abord parce que « c'est un vrai fan » de la licence et ensuite parce qu'il est « sincère dans sa vision de l'univers » -- Neill Blomkamp affirme régulièrement vouloir réaliser un film respectant l'héritage des deux premiers épisodes. Pour autant, elle indique aussi qu'il pourrait « conduire [la licence] sur des voies inattendues », dans un film « susceptible de rivaliser les précédents épisodes et d'innover de façon notable ».
Elle n'en dit pas plus, mais on connait les habitudes de Neill Blomkamp, dont les univers de science-fiction servent généralement à porter un message -- le traitement des extra-terrestres de District 9 interrogeait par exemple sur les problématiques sociales et d'inégalité dans les sociétés modernes alors que Chappie (l'histoire d'un robot policier soudainement doté de sensibilité et d'émotion dans un état totalitaire) entend questionner les notions d'âme et d'humanité.
D'après Sigourney Weaver, la spécialité de Neill Blomkamp en tant que réalisateur consiste ainsi à « ancrer ses histoires fantastiques dans le réel ». Ses films « se déroulent dans le futur, mais un avenir qui prend toujours des allures de présent alternatif... ils ne se déroulent pas dans un monde lointain ou sur une planète improbable et [elle] adore la façon qu'il a d'utiliser la science-fiction non pas de façon fantastique, mais pour raconter des histoires humaines, même quand il met en scène des robots ». Ou des Aliens ?

Réactions (30)


  • En chargement...