Marvel, Star Wars, Pixar, National Geographic : Disney précise l'offre de sa plateforme Disney Plus

Disney entend trouver sa place sur le marché des plateformes de VOD. Le groupe précise le contenu de sa future plateforme Disney Plus, réunissant les productions Disney, Star Wars, Marvel, Pixar et National Geographic.

On le constate depuis maintenant déjà quelques années, les plateformes de streaming vidéo tendent à devenir la norme en matière de distribution en ligne de contenus de divertissement – Netflix ou HBO ont ouvert la voie, suivis depuis par Hulu, OCS, Amazon Prime Video, YouTube Premium ou encore prochainement les plateformes d’Apple ou Warner.
Il n’est donc pas surprenant que Disney (numéro un de l’industrie du divertissement) se lance à son tour sur ce marché, d’autant moins que le géant américain dispose d’un catalogue de licences particulièrement très attractives, composées de ses propres licences historiques, mais aussi de celles de Star Wars, des éditions Marvel, des productions Pixar ou de la Fox. La nuit dernière, Disney précisait donc les grandes lignes de ses projets pour Disney Plus, sa future plateforme de streaming vidéo, articulées autour de cinq grandes familles de licence (Disney, Star Wars, Marvel, Pixar et National Geographic).

disney-plus-presentation-e1555021726419.png

On retient notamment des annonces du groupe que Disney Plus sera lancé le 12 novembre prochain outre-Atlantique, en attendant un déploiement mondial ultérieur, accessible contre un abonnement de sept dollars par mois, ou 69,99 dollars par an.
Mais quid du contenu ? L’intégralité du catalogue de Disney a vocation a être disponible sur Disney Plus, mais pas forcément dès le lancement de la plateforme – pour encourager les abonnés à le rester (abonné).

Concrètement, les premiers abonnés de la plateforme auront accès à une centaine de films et 5000 épisodes de show télé – au regard des 500 films et 7500 épisodes promis au terme de la première année d’exploitation, incluant, nous dit-on, 25 séries originales et dix films et documentaires originaux.
Davantage dans le détail, on retient par exemple que la plupart des grands classiques Disney seront disponibles au lancement, ainsi que ses productions familiales plus récentes (Hannah Montana ou High School Musical). L’intégralité de la saga Pirates des Caraïbes sera également disponible au lancement, tout comme les deux premières trilogies Star Wars, ainsi que Star Wars: The Force Awakens et Rogue One: A Star Wars Story – mais aussi la nouvelle série The Mandalorian, qui sera officiellement lancée le 12 novembre 2019 pour accompagner l’ouverture américaine de la plateforme. Il faudra néanmoins attendre pour visionner Star Wars: The Last Jedi et Solo: A Star Wars Story – parallèlement à l’Episode IX de Star Wars.
Même approche pour les productions Pixar : plusieurs des films d’animation du studio seront disponibles au lancement, mais d’autres viendront plus tard (comme Incredibles 2 ou Coco).
La plupart des films Marvel seront également disponibles au lancement de la plateforme en novembre, mais Avengers: Endgame viendra dans le courant de la première année d’exploitation. De même, Disney confirme l’arrivée progressive des prochaines séries Marvel originales à gros budget sur sa plateforme : The Falcon & The Winter Soldier et WandaVision (qui réunit Scarlet Witch et Vision), mais aussi les mini-séries dédiées respectivement à Loki et Hawkeye, en plus de la série d’animation Marvel’s What If… ?, qui propose un traitement alternatif des événements majeurs du MCU.
Et le groupe y ajoute les films documentaires du National Geographic dès le lancement de la plateforme, mais aussi les moult saisons des Simpsons, issues du catalogue de la Fox. À noter aussi que d’autres licences de la Fox posent questions, notamment Alien ou la Planète des Singes, l’une et l’autre très populaires mais qui ne s’adressent pas forcément à la cible familiale de Disney Plus. Le groupe Disney assure ne pas vouloir les abandonner (d’autres films pourront être produits), mais elles feront l’objet d’un traitement à part, manifestement hors de la plateforme au moins dans un premier temps.

Disney Plus sera donc lancée le 12 novembre prochain outre-Atlantique, puis progressivement dans le reste d monde. Juste le temps de décider si l’offre de contenu que propose la plateforme justifie son abonnement mensuel de sept dollars.

Réactions (55)


Que pensez-vous de Disney ?

12 aiment, 10 pas.
Note moyenne : (22 évaluations)
4,8 / 10 - Moyen