Warner utilisera l'IA pour prédire ses prochains succès commerciaux au box-office

Comment les studios décident-ils de produire ou d'abandonner un projet de film ou de série ? En s'appuyant sur les intuitions et l'expérience de producteurs, mais aussi maintenant sur la base des données prédictives des IA. 

Le cinéma est traditionnellement considéré comme le septième art, et à ce titre, est le moyen d’expression d’artistes et de créateurs. Mais qu’on le regrette ou qu’on l’accepte, le cinéma est aussi une industrie soumise à des lois économiques et les studios valident leurs projets de films et séries autant sur la base de considérations financières qu’artistiques – d’aucuns diront qu’au sein de certains studios, les considérations financières ont pris le pas sur les considérations artistiques depuis bien longtemps, et ce rôle de validation revient traditionnellement aux producteurs (sur la base de leur lecture des attentes du public, du poids d’une licence ou de la notoriété d’un casting).
Mais au sein de la Warner, ce processus de validation des films à produire ou non intégrera dorénavant aussi une analyse réalisée grâce à l’intelligence artificielle.

Joker

Le groupe annonce avoir signé un accord avec Cinelytic, spécialisé dans la conception d’IA prédictives et d’aide à la décision, conçues spécifiquement pour identifier et accompagner les films susceptibles de cartonner au box-office – pour réitérer, par exemple, les performances inattendues de Joker (un milliard de dollars de recettes) et éviter les flops qu’ont été récemment le dernier Shaft ou Godzilla: King of the Monsters.

Il ne s’agit évidemment pas (encore) d’éliminer les humains et leurs intuitions du processus de sélection des projets de films prometteurs et pour l’instant, les producteurs ont toujours le dernier mot. Mais selon la Warner, l’IA de Cinelytic doit contribuer à accélérer le processus de décision : les algorithmes peuvent générer des données en quelques secondes, là où les équipes de productions humaines ont parfois besoin de quelques jours, voire quelques semaines. Le studio y voit un atout lors des achats de droits dans le cadre de festivals, par exemple. L’IA permet en outre de mieux calibrer les budgets de marketing et de distribution, ou encore peut aider à déterminer les meilleures dates de sorties pour optimiser les résultats au box-office.

Chacun jugera les attraits et les risques de telles méthodes (permettre de mieux cibler les attentes du public, par exemple, mais avec un risque d’uniformisation des productions). On retiendra quoi qu’il en soit que la Warner n’est pas la seule à franchir le pas de l’IA : les productions STX Entertainment ont déjà signé avec Cinelytic voici quelques mois et d’autres pourraient suivre.

Réactions (25)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de Warner Interactive ?

7 aiment, 7 pas.
Note moyenne : (14 évaluations)
4,3 / 10 - Médiocre