HBO Max, la prochaine plateforme de WarnerMedia

Le groupe WarnerMedia entre dans la danse des plateformes de streaming vidéo. Attendue l'année prochaine, la plateforme est baptisée HBO Max et s'appuie à la fois sur le catalogue de la Warner et de HBO, en plus de contenus originaux.

C’est une évidence, les plateformes de streaming vidéo gagnent en popularité auprès des internautes. Chaque studio revendique donc sa part du gâteau et l’offre s’annonce de plus en plus pléthorique. Et si le groupe Warner se contentait jusqu'à présent de distribuer les programmes de son back catalogue chez la concurrence (par exemple en vendant les droits de diffusion de sa série Friends à Netflix, qui en a fait l'une de ses séries les plus populaires outre-Atlantique), le groupe de média lancera sa propre plateforme l’année prochaine.
Si on avait déjà noté cette ambition, WarnerMedia précise à la fois le nom de sa plateforme (finalement baptisée « HBO Max », pour capitaliser sur la notoriété de HBO) et son contenu riche de quelque 10 000 heures de programmes au lancement.

HBO Max

En vrac, la plateforme entend logiquement s’appuyer sur le catalogue de HBO, en distribuant au moins certaines des séries emblématiques de la chaîne américaine (comme Les Sopranos, Six Feet Under, Sex and the City, ou encore Game of Thrones ou Westworld), et encourager HBO à produire davantage – son budget « création » est augmenté de 50%. En 2020 et 2021, HBO et HBO Max diffuseront notamment The Outsider (adapté de Stephen King), Lovecraft Country (série horrifique portée par JJ Abrams), ou encore The Nevers (la prochaine série de science-fiction de Joss Whedon). 
Parallèlement, la plateforme entend aussi titiller la fibre nostalgique des internautes en proposant quelques-uns de ses programmes phares des années 1990 : la série Friends quitte ainsi Netflix pour rejoindre la future HBO Max, où on retrouvera aussi Le Prince de Bel Air ou Pretty Little Liars, en plus de divers contenus issus des réseaux de WarnerMedia (des programmes issus de CNN, TNT, TBS, Turner Classic Movies, ou encore Cartoon Network et avec sa cohorte de dessins animés – Scooby-Doo, Les Pierrafeu, Les Super Nanas ou encore Batman), en plus des contenus de la chaîne The CW, qui adapte notamment les contenus des éditions DC Entertainment (à commencer par les séries Batwoman et Katy Keene, le spin-off de Riverdale). Le catalogue de films de la Warner est en outre particulièrement riche (avec les adaptations de Harry Potter ou du Seigneur des Anneaux par exemple), et on imagine qu’il viendra lui aussi alimenter les tuyaux de HBO Max.

Mais le véritable enjeu pour les plateformes de streaming repose sur leur capacité à produire des contenus originaux aptes à attirer des abonnés. HBO Max doit ainsi s’enrichir de films et séries inédits. La plateforme annonce d’ores et déjà six films originaux : quatre destinés aux jeunes adultes et produits par le studio Berlanti (à qui l’on doit déjà les séries Dawson, Riverdale ou Arrow) et deux autres du studio de production Hello Sunshine, fondé par Reese Witherspoon (déjà coproductrice de Big Little Lies diffusée sur HBO).
La plateforme y ajoute aussi des séries originales : la Warner annonçait ainsi la série Dune: the Sisterhood signée par Denis Villeneuve (le réalisateur du film Dune attendu l’année prochaine et dont la série est un spin-off), mais aussi les séries originales Tokyo Vice, sur les arcanes de la police japonaise, et Station Eleven adaptée du roman post-apocalyptique d’Emily St. John Mandel, ou encore une série d’animation Gremlins inspirée du film de 1984. À plus long terme, certaines rumeurs évoquent aussi une série inspirée de l’univers d’Harry Potter, qui se déroulerait en liminaire des événements de la saga de JK Rowling.

À ce stade, Warner ne dévoile pas le coût de l’abonnement de sa plateforme, mais le groupe annonce un tarif dans la ligne de celui de HBO Now (un peu moins de 15$ par mois outre-Atlantique). Reste à déterminer si l’offre sera suffisamment attractive pour se trouver une place aux côtés de Netflix, Amazon ou Hulu, et des (nombreux) outsiders qui préparent actuellement leur propre catalogue – à commencer par Disney Plus et Apple TV Plus.

Réactions (41)


  • En chargement...

HBO


Activités Distributeur de jeux-vidéo, exploitant de jeux-vidéo
Création 8 novembre 1972
Pays d'origine États-Unis d'Amérique
Plus d'informations sur HBO

Que pensez-vous de HBO ?

8 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (9 évaluations)
5,6 / 10 - Assez bien